« Water Service Point » JIRAMA – UNICEF et MEAH pour un accès à l’eau potable et à l’hygiène pour tous

La JIRAMA, l’UNICEF et le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène collaborent pour mettre à la disposition de la population de l’eau et du dispositif de lavage des mains.

La Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, Voahary Rakotovelomanantsoa montrant la technique de lavage des mains

Afin de renforcer la distribution d’eau dans les zones en difficultés, la JIRAMA, appuyée par l’UNICEF va procéder à l’installation des pompes citernes, à travers le service intitulé WSP ou « Water Service Point by JIRAMA ». Les citernes seront au nombre de 40 réparties dans 31 Fokontany. A part la distribution d’eau, les deux entités en collaboration avec ASOS, ACF et WASUP mettront en œuvre une campagne de communication spécifique destinée aux utilisateurs de bornes fontaines ou de citernes. Cette campagne touchera les 192 Fokontany d’Antananarivo, comprenant 2660 bornes fontaines et 138 Fokontany de Toamasina ayant 377 bornes fontaines.

« Le service vise à répondre aux besoins de la population en cette période d’état d’urgence sanitaire afin qu’elle puisse avoir accès à l’eau potable et aux dispositifs de lavage des mains », selon le Directeur Général de la JIRAMA.

Se laver les mains est, en effet, essentiel dans la lutte contre le COVID-19. Pourtant, à Madagascar, 8 millions de personnes n’ont pas de dispositif de lave-mains avec de l’eau et du savon à la maison. C’est la raison pour laquelle l’UNICEF a doté la JIRAMA de 10 citernes, d’une capacité de 10m3, qui seront installées dans 31 points d’eau.

Une action qui coïncide avec l’engagement du Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (MEAH) qui est de promouvoir un meilleur accès à l’eau potable au niveau des 119 districts dont Antananarivo, de mettre à la disposition de la population des infrastructures d’eau potable et d’assainissement de base.

« La priorité du Ministère est d’assurer l’accès à l’eau potable pour tous. Pour une adduction équitable à l’eau, le MEAH travaille en concert avec tous les partenaires pour desservir les grandes villes et les zones rurales. En commençant par Antananarivo, le Ministère œuvre de près avec la JIRAMA pour répondre au besoin en eau potable de la population. Pour encourager l’adoption des gestes barrières relatifs à l’hygiène face au coronavirus, l’accès à l’eau est indispensable », souligne Voahary Rakotovelomanantsoa, Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène.

Selon les estimations, 470 000 personnes à Antananarivo et 30 000 à Toamasina sont approvisionnées par les bornes fontaines.

« Avoir de l’eau potable est vital durant cette crise sanitaire mais surtout, il est important que les usagers se rappellent des gestes barrières au moment où ils viennent puiser de l’eau. L’eau est précieuse, ne la gaspillons pas et lavons-nous les mains. D’où, l’importance de ces outils de communication et aussi de l’engagement des acteurs communautaires », explique Michel Saint-Lot, Représentant de l’UNICEF à Madagascar.

Par ailleurs, cela contribue à une amélioration des services offerts par la JIRAMA à ses clients et surtout une anticipation à l’étiage. Les pratiques sont les mêmes que celles des bornes fontaines. Les tarifs d’eau restent inchangés, un agent de la JIRAMA se chargera de la distribution.

Les actions de sensibilisation et de mobilisation communautaires telles que la sensibilisation par sono mobile seront réalisées pour mieux informer la population au niveau des fokontany des villes concernées sur les techniques de Lavage des mains avec du Savon, la sécurisation de l’eau et principalement les gestes barrières pour éviter la propagation du Coronavirus dans les ménages et au niveau des bornes fontaines. Ces actions seront réalisées avec la participation des chefs fokontany et des responsables des bornes fontaines.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.